Comment traiter l’eau verte de la piscine ?

Une eau de piscine verte, c’est la hantise de tous les propriétaires. Indiquant généralement la présence d’algues dans le bassin, ce phénomène peut avoir de nombreuses origines (eau trop chaude, système de filtration défectueux, niveau de pH inadapté, etc.). Quelle que soit son origine, il convient d’intervenir le plus rapidement possible afin d’en limiter l’ampleur. Pour cela, l’ajustement du niveau de pH, l’utilisation de produits curatifs et le nettoyage manuel du bassin pourront être entrepris. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour rattraper une eau verte de piscine et les moyens de s’en prémunir.

Eau de piscine verte : l’obligation d’interdire la baignade

Face à une eau de piscine verte, la première chose à faire est d’en interdire l’accès. Bien que la couleur du bassin ne donne pas envie de s’y baigner, certains irréductibles pourraient malgré tout se laisser tenter. Or, le changement de couleur de l’eau de la piscine signifie qu’il y a un danger pour la santé des baigneurs. Avant d’entreprendre toute action visant à rattraper l’eau verte de la piscine, il faut interdire la baignade.

Les dangers d’une eau de piscine verte

Si l’eau verte de la piscine est considérée comme impropre à la baignade, ce n’est pas sans raison. En effet, le changement de couleur de l’eau est le signe d’une pollution, généralement due au développement de différents micro-organismes. Il pourra s’agir d’algues, de champignons ou même de bactéries qui apparaissent et se développent en l’absence de traitement ou face à un système de filtration défectueux. En cas de baignade, vous vous exposez à des otites, des irritations de la peau ainsi que des conjonctivites. Dans certains cas plus graves, il est aussi possible de développer une infection respiratoire. Certains individus sont d’ailleurs beaucoup plus sensibles aux bactéries présentes dans l’eau verte de piscine, à l’image des femmes enceintes et des enfants. D’où l’importance d’interdire la baignade tant que le problème n’est pas corrigé.

Eau verte de piscine : identifier le problème

Avant de tenter une solution pour rattraper l’eau verte de la piscine, il convient d’en déceler l’origine. Cette première étape est indispensable afin d’apporter un correctif adapté à la situation. Ce phénomène peut avoir différentes causes. Cela peut être dû à une température trop élevée de l’eau, à des feuilles tombées dans le bassin, à un niveau de chlore trop important, à un niveau de pH inadéquat et même aux sécrétions du corps humain. Dans tous les cas, vous pourrez vous retrouver face à trois situations, chacune nécessitant un traitement adapté :

  • l’eau de la piscine est verte et limpide : si l’eau est légèrement verte, mais qu’elle reste malgré tout claire, le problème vient très certainement de la présence de cuivre dans le bassin. Dans ce cas, cela signifie, dans la plupart des cas, que le niveau de pH est bas. Il suffira alors de le réajuster ;
  • l’eau de la piscine est verte et trouble : si l’eau de la piscine vient à se troubler, cela signifie que des algues sont en train de se former dans le bassin. Une nouvelle fois, c’est certainement le pH qui est en cause. Il faudra non seulement l’ajuster, mais également traiter l’eau verte de la piscine afin d’éliminer les résidus d’algues, notamment avec un produit antifongique. Retrouvez tous nos conseils pour agir face à une eau de piscine trouble (faire un lien vers Eau de piscine trouble : que faire ?) ;
  • l’eau et les parois de la piscine sont vertes : cette situation se produit lorsque la prolifération des algues n’a pas été stoppée à temps. Les algues se sont donc multipliées, allant jusqu’à se former sur les parois du bassin. Pas de panique cependant. Bien que le traitement à entreprendre soit plus important, il est relativement facile d’en venir à bout. Il faudra à la fois ajuster le niveau de pH, utiliser un ou plusieurs produits de traitement, procéder au nettoyage manuel du bassin et filtrer l’eau en continu.

Rééquilibrer le pH d’une eau de piscine verte

Pour rattraper une eau de piscine verte, la première chose à faire est de contrôler le niveau de pH. Cet indicateur permet d’avoir une idée de la stabilité et de la propreté de l’eau. En règle générale, l’eau de la piscine doit avoir un pH compris entre 7,2 et 7,4. Dans le cas où le pH est inférieur, l’eau sera trop acide. A contrario, un pH supérieur à cette tranche indiquera que l’eau est trop basique. Pour corriger le problème, il convient donc d’appliquer un correcteur :

  • un produit pH+ lorsqu’il est inférieur à 7,2 ;
  • un produit pH- lorsqu’il est supérieur à 7,4.

Les produits pour traiter une eau verte de piscine

Après cette première étape, il est conseillé d’appliquer un fongicide afin d’éliminer les algues du bassin. Si ce produit ne se montre pas assez efficace, il conviendra de réaliser un traitement de choc de l’eau au chlore. Cette technique consiste à mettre beaucoup plus de chlore dans le bassin qu’habituellement afin de détruire les micro-organismes responsables de l’apparition d’algues. Si le problème persiste, il est possible d’utiliser un troisième produit : un floculant. En plus d’améliorer l’efficacité des précédents produits de traitement, le floculant permet de décupler les performances du système de filtration. Avant d’utiliser un tel traitement, il convient de vérifier plusieurs éléments :

  • les produits d’entretien utilisés ne contiennent pas déjà un agent floculant ;
  • la dose utilisée est conforme aux recommandations du fabricant ;
  • le floculant est adapté au système de filtration de la piscine.

Rattraper une eau verte de piscine : le nettoyage physique

Après avoir agi sur la composition de l’eau verte de piscine, il est nécessaire de procéder à un nettoyage physique. Pour cela, il faut commencer par récupérer tous les dépôts qui sont à la surface et dans le fond du bassin. Un robot et une épuisette seront alors vos meilleurs alliés. Il faudra également nettoyer les parois manuellement à l’aide d’une brosse. Pour éliminer l’eau verte de la piscine, il faudra aussi penser à faire tourner le système de filtration en continu afin de renouveler l’eau. Régulièrement, pensez également à vider et à nettoyer les filtres et les paniers des skimmers afin d’assurer l’efficacité de la filtration. Pour réaliser ces différentes opérations de nettoyage, il est important de disposer d’un kit d’entretien complet (faire un lien vers Kit entretien piscine : quels sont les indispensables ?).

Eau verte de piscine : savoir anticiper la prolifération des algues

Le temps nécessaire pour récupérer une eau verte de piscine va dépendre du niveau de prolifération des algues et du traitement mis en place. Cela pourra aller de seulement quelques heures à deux jours pour profiter à nouveau d’une eau claire et propre. Pour ne plus se retrouver dans cette situation, il convient d’anticiper la prolifération des micro-organismes. Ces derniers se développent généralement en période de fortes chaleurs. Dans ces cas-là, la température de l’eau dépasse les 28 °C et entraîne le développement de bactéries, champignons et autres algues qui sont responsables de la couleur verte de l’eau de la piscine. Pour éviter d’en arriver là, il existe plusieurs astuces :

  • mesurer la température de l’eau : à l’aide d’un thermomètre de piscine, il est possible de contrôler la température régulièrement. Si cette dernière se rapproche des 28 °C, il suffit d’ajouter de l’eau fraîche dans le bassin afin de la faire redescendre. C’est dans cette situation qu’une pompe à chaleur peut se montrer très utile puisqu’elle permet de réaliser cette opération plus facilement ;
  • laisser le bassin à l’air libre : pour éviter d’être confrontés à une eau verte de piscine, de nombreux propriétaires couvrent leur bassin à l’aide d’un abri de piscine ou d’une bâche. C’est contre-productif puisque cela aura pour seul effet de faire encore un peu plus grimper la température de l’eau ;
  • contrôler régulièrement l’eau : dans une eau trop chaude, les produits de traitement perdent de leur efficacité. Pour autant, il convient de vérifier de façon régulière le niveau de pH et celui du désinfectant. De plus, il ne faut pas hésiter à laisser fonctionner le système de filtration en continu à partir du moment où la température de l’eau dépasse les 28 °C ;
  • entretenir la piscine tout au long de l’année : l’entretien régulier de la piscine est également crucial afin de limiter le risque d’apparition d’une eau verte. La filtration, le traitement de l’eau et l’hivernage du bassin sont les points les plus importants à surveiller.

Protéger sa piscine à l’aide d’un abri

Comme nous l’avons évoqué plus haut, le développement d’algues dans un bassin est souvent dû à la chaleur. Raison pour laquelle il est déconseillé d’utiliser un abri de piscine en cas de canicule. Toutefois, d’autres situations peuvent amener la couleur de l’eau à changer. La pollution extérieure ou des feuilles tombées dans le bassin peuvent également être à l’origine de la prolifération de micro-organismes dans la piscine. C’est pour cela qu’il peut être judicieux de protéger le bassin à l’aide d’un abri de piscine tout au long de l’année afin d’éviter que ces polluants n’entrent en contact avec l’eau. Et en cas de très fortes chaleurs, il suffira généralement d’ouvrir la piscine à l’air libre afin de faire baisser la température de l’eau et, ainsi de limiter le développement de bactéries.

Découvrez également les articles