La pose d’un abri de piscine de A à Z

L’installation d’un abri de piscine se déroule en plusieurs étapes. Que la pose soit faite par un professionnel ou réalisée par vos soins, elle demande du savoir-faire et de la rigueur afin que la structure soit résistante et durable. Du choix de l’abri à son entretien, en passant par la livraison et le montage, voici toutes les étapes permettant de réaliser la pose d’un abri de piscine dans les règles de l’art et le respect des normes en vigueur.

 

Le choix d’un abri de piscine

Avant de découvrir comment installer un abri de piscine, une étape préalable s’impose : le choix d’un équipement adapté à vos besoins et envies, ainsi qu’à votre budget. En la matière, plusieurs critères de sélection entrent en ligne de compte.

  • La hauteur de l’abri. Pour transformer votre piscine en nouvelle pièce à vivre, l’idéal est d’opter pour une structure élevée, dont la hauteur est supérieure à 2 mètres, afin de pouvoir circuler librement autour du bassin et de profiter de cet espace couvert en toute saison. Si l’abri est correctement chauffé, il est même possible de se baigner en hiver ! D’un coût moyen de 15 000 €, ce modèle requiert un permis de construire. L’alternative est l’abri bas qui a l’avantage d’être accessible dès 5 000 € sans avoir à faire de déclaration préalable à la mairie, bien qu’il empêche (une fois refermé) tout déplacement près de la piscine. Entre les deux, on trouve l’abri mi-haut qui constitue souvent un bon compromis. Tenez compte de la configuration de vos espaces pour choisir un modèle précis qui correspond à vos besoins spécifiques !
  • Le système d’ouverture et de fermeture. Vous pouvez disposer d’un abri de piscine fixe, coulissant, télescopique ou escamotable. La solution la plus simple et économique est d’installer un équipement fixe. Mais pour pouvoir ouvrir entièrement le bassin, il faut plutôt se diriger vers un abri télescopique. Celui-ci coulisse dans un seul sens et les modules s’emboîtent les uns dans les autres. L’abri coulissant part du même principe, à la différence près qu’il peut s’ouvrir dans les deux sens. Quant au modèle amovible, une part des modules peut être relevée afin d’ouvrir le bassin sur l’extérieur. Dans le cas d’un modèle télescopique, il est possible que votre abri de piscine soit doté d’une motorisation pour simplifier son usage…

Au-delà de ces éléments, il y a aussi les critères qui relèvent davantage de vos préférences personnelles comme les matériaux de la structure (PVC, bois, aluminium), les vitrages (verre, polycarbonate, plexiglas) ou encore les accessoires !

 

La sélection ou la fabrication d’un abri de piscine

Maintenant que votre choix est fait quant au modèle à installer, il convient de trouver l’abri de piscine correspondant dans le commerce. Bien que des structures standardisées puissent s’accorder avec le projet que vous avez en tête, il est toujours utile de contacter des experts comme Abridéal pour vous assurer de la faisabilité de l’opération, et des offres disponibles. Si votre bassin a une forme complexe ou inhabituelle, et réclame un abri de piscine sur mesure, c’est même indispensable pour bénéficier de l’accompagnement adéquat.

En plus de vous fournir tous les renseignements requis pour savoir comment installer un abri de piscine, les professionnels d’Abridéal auront à cœur de vous conseiller en fonction de vos besoins, de vos contraintes et de votre budget, dans l’objectif de vous aider à mieux cerner les solutions qui répondent à votre projet. Si vous donnez votre accord, ils pourront réaliser également la prise de côtes : une étape permettant de définir les dimensions de l’abri et de sélectionner un modèle standardisé ou de concevoir un abri sur mesure ! Le cas échéant, votre abri de piscine sera produit et/ou délivré conformément à vos attentes.

 

Quelles sont les normes à connaître et à respecter ?

Un autre point important à aborder avant le début du montage de votre abri piscine : le respect de la réglementation et des normes de sécurité :

  • Les démarches. Selon les cas de figure, certaines obligations sont à respecter. Si vous installez un abri de piscine haut mesurant plus de 180 cm et d’une superficie supérieure à 10 m², il convient de déposer une demande de permis de construire auprès de la mairie. Si vous avez choisi un abri mi-haut de moins de 180 cm, une déclaration préalable de travaux devrait suffire. Pensez à entamer ces formalités deux à trois mois à l’avance pour obtenir une réponse dans les temps. Avec un abri plat, c’est encore plus simple : il y a zéro démarche administrative.
  • La norme abri de piscine. En France, il existe une norme spécifique aux abris de piscine dite NF-P90-309. Elle recense toutes les obligations à remplir pour que l’abri réponde aux critères de sécurité en vigueur. Il est essentiel de la respecter vu que son objectif premier est d’empêcher qu’un enfant en bas âge sans surveillance ne tombe dans l’eau. Le dispositif doit donc être construit de façon à rendre impossible tout passage par au-dessous ou en dessous, et tout actionnement de l’ouverture, par les plus jeunes. La norme impose aussi que la structure soit capable de résister à des vents d’au moins 120 km/h, et de supporter au moins 60 kilos de neige au m².

 

Poser un abri de piscine par un professionnel ou soi-même ?

Poser un abri de piscine nécessite des compétences techniques évidentes, autres que le savoir-faire d’un bon bricoleur. En effet, cette opération demande une certaine expérience pour être réalisée conformément aux réglementations en vigueur et de manière durable. De plus, faire appel à un expert vous apporte des garanties, comme la garantie décennale pour protéger l’ouvrage en cas de sinistre ou de malfaçons.

Il faut également prendre en compte les contraintes de livraison de la structure et des accessoires. Si vous ne passez pas par un professionnel, il est possible que vous deviez vous occuper du transport de l’abri jusqu’à son lieu d’installation, ou de l’acheminement des matériaux de construction. Une étape qui prend non seulement du temps, mais suppose aussi (parfois) des moyens logistiques importants. À contrario, faire appel à un poseur d’abris de piscine professionnel vous épargne tous ces tracas.

Membre de longue date de la FPP (Fédération des professionnels de la piscine) et créateur du tout premier abri de piscine, Abridéal bénéficie à ce titre du réputé label ProAbris et de la certification NF P90-309 pour l’ensemble de ses œuvres, telles que les gammes Optimo, Extenso ou Piatto. Une certification indispensable pour garantir une installation de votre abri de piscine viable et vraiment sécurisée.

Peut-on malgré tout poser son abri de piscine soi-même ? La réponse est oui, à condition d’être un bricoleur expérimenté et (bien sûr) de vous faire aider par des proches. Toutefois, cela ne concerne que les modèles basiques, à savoir les abris en kit prêts à poser qui sont fournis avec une notice d’installation, ou les abris gonflables qui sont conçus justement pour être installés et désinstallés très rapidement par les utilisateurs eux-mêmes.

Pour tous les autres abris, le savoir-faire d’un spécialiste est requis pour bien accomplir votre projet. En particulier avec des modèles équipés d’une motorisation ou encore les modèles sur mesure qu’ils soient amovibles, coulissants ou télescopiques. Avec ces versions, l’installation d’un abri de piscine est plus complexe : des connaissances techniques sont exigées, de même que l’assistance de plusieurs personnes.

 

Se préparer à l’installation de l’abri de piscine

Comment installer un abri de piscine en kit ? À réception des composants, la toute première chose à faire est de vérifier que l’ensemble des pièces ont bien été fournies : la structure, les panneaux ou modules, les fixations, les équipements annexes, etc. Faites l’inventaire sur une surface plate, en plaçant chaque composant listé dans la notice d’installation. Si un élément manque ou n’est pas en bon état, contactez le fournisseur au plus vite !

Assurez-vous également que vous disposez de l’outillage adéquat. En règle générale, il faut prévoir au minimum une perceuse, une visseuse et un jeu de tournevis. S’il y a des coupes à réaliser, utilisez de préférence une scie radiale. Pour les mesures, les niveaux, crayons de bois et mètres demeurent indispensables. Enfin, pensez aux escabeaux s’il s’agit d’un abri de piscine haut ou mi-haut afin de simplifier l’accès aux pièces montées.

Il convient par ailleurs de sécuriser les lieux, surtout si vous avez des enfants en bas âge, avant d’entreprendre les travaux d’installation de l’abri de piscine. Entre les composants lourds et les outils coupants, un accident domestique peut survenir. Prenez garde.

Lisez une première fois la notice en détail, cela vous évitera une mauvaise surprise au cours du montage de l’abri de piscine, et vous aurez ainsi une bonne idée des différentes étapes à suivre avant de commencer ! Et surtout, n’oubliez pas de vous faire accompagner : certains composants sont très imposants, il est donc primordial de disposer d’au moins une personne supplémentaire pour poser votre abri de piscine.

 

Le montage de l’ossature et du vitrage de l’abri de piscine

Poser votre abri de piscine passe par plusieurs étapes précisées par la notice de montage, et dont il faut respecter scrupuleusement la chronologie pour éviter certains problèmes d’assemblage, et réaliser l’installation dans les règles de l’art :

  1. L’assemblage de l’ossature de l’abri. À l’aide d’une perceuse et d’une visseuse, attachez les différents arceaux les uns aux autres, en utilisant les vis fournies dans le kit, ou à défaut des visseries compatibles avec le modèle d’abri de piscine.
  2. Le vissage des rails au niveau du sol. Ce dispositif contribue à stabiliser l’abri et assure le bon fonctionnement du système d’ouverture et de fermeture. Cette étape peut se faire en parallèle de la précédente par une autre personne.
  3. La fixation des roulettes à l’ossature. Si des roulettes sont incluses avec le modèle choisi, il est maintenant temps de les fixer. Leur pose se fait généralement lorsque les deux étapes précédentes sont terminées. Vissez bien les crochets de maintien pour la béquille en guise de finition.
  4. La pose du vitrage sur l’ossature montée. Retirez le film protecteur des vitrages en verre, PVC ou polycarbonate et insérez-les dans les profils prévus à cet effet sur la structure. S’il s’agit de polycarbonate, collez du ruban adhésif microperforé pour éviter les infiltrations de poussières, et favoriser une circulation de l’air optimale.

 

La fixation de l’abri de piscine au-dessus du bassin

Lorsque tous ces éléments sont assemblés, la fixation de l’abri au-dessus du bassin peut démarrer. Toujours en s’appuyant sur les règles de sécurité et de montage, réalisez les opérations suivantes pour finaliser l’installation de l’abri de piscine :

  1. La pose des modules coulissants. Cela ne concerne que les abris mobiles, pas les modèles fixes. Lors de la pose, ajustez les modules coulissants afin de permettre l’intégration de la structure sans difficulté.
  2. La motorisation de l’abri. Ici, il est conseillé de faire appel à un professionnel sachant comment motoriser un abri de piscine, car les raccordements sont soumis à de strictes normes. Si vous le faites seul parce que vous avez des connaissances poussées en électricité, effectuez le branchement à l’alimentation domestique en respectant bien les conditions de sécurité d’usage.
  3. La fixation de l’abri au sol. Cette étape finale vise à s’assurer que la structure ne se déplace pas à cause d’un choc ou d’une tempête. Pour cela, il faut percer le sol pour créer des points d’ancrage, dans lesquels des chevilles métalliques seront installées pour assurer la stabilité de l’abri. À noter qu’il existe des alternatives, comme les molettes de fixation ou les attaches rapides.

 

L’entretien de l’abri de piscine et l’assurance

Après avoir posé votre abri de piscine, vous allez de nouveau profiter pleinement de votre bassin, tout en bénéficiant d’une protection exceptionnelle. Le nettoyage de l’eau et du filtre sera moins contraignant puisque la structure préservera la piscine des polluants extérieurs, et votre bassin sera désormais correctement sécurisé.

Toutefois, il faudra penser à entretenir l’abri de façon régulière afin d’assurer sa durabilité. En règle générale, il est recommandé de réaliser cet entretien 2 à 3 fois par an, idéalement en dehors des périodes de forte chaleur : début du printemps, fin de l’automne, etc.

Ce nettoyage passe par l’entretien des montants et des parois. Il ne faut pas utiliser d’outil ou de produit abrasif ou trop puissant, comme un grattoir ou un nettoyeur haute pression, car vous risqueriez d’endommager l’abri de piscine. L’eau de Javel et les détergents sont à proscrire. À la place, préférez une gomme magique de piscine et un savon neutre. Passez un chiffon doux ou une peau de chamois humide afin d’éviter l’apparition de traces.

Il faut également procéder au nettoyage des rails et des accessoires. Avec un balai, retirez tous les déchets qui se déposent dans les rails. N’oubliez pas les bavettes en caoutchouc, situées en bas de l’abri. Quant aux joints, ils se nettoient simplement à l’eau claire.

Dernier point à ne pas négliger : la déclaration de votre abri à votre compagnie d’assurances, qui vous indiquera comment assurer un abri de piscine en l’ajoutant au contrat d’habitation via une extension de garantie, ou dans le cadre d’un contrat spécifique au bassin !

 


Pour connaître gratuitement et sans engagement le tarif correspondant à votre projet d’abri de piscine, demandez votre devis gratuit en remplissant le formulaire ci-dessous :