Les réparations autour de la piscine : conseils et astuces

Afin de profiter pleinement de votre piscine, vous devez l’entretenir avec soin. Détection de fuites au niveau du bassin ou des parois (faire un lien vers Détecter et réparer une fuite dans sa piscine), contrôle de la qualité de l’eau (acidité, teneur en sel…), nettoyage de l’abri de piscine et du bassin… Autant de tâches à réaliser qui peuvent parfois être liées aux réparations de votre piscine. Vous devez également veiller à l’intégrité de votre matériel et de l’équipement annexe. Quels sont-ils ? Comment se prémunir d’éventuels dysfonctionnements ? Voici des conseils et des techniques pour identifier les risques de panne.

L’équipement de votre piscine

Pour un fonctionnement optimal, la piscine dispose d’un matériel spécifique, dédié à des tâches précises. Certains équipements sont destinés au nettoyage, comme les robots de piscine. D’autres assurent la filtration de l’eau ou veillent à la sécurité de l’installation. D’où l’importance de ce type de réparation pour piscine. C’est notamment le cas des abris de piscine. Parmi les pièces principales à surveiller, on peut évoquer :

  • la pompe de filtration : elle garantit la bonne circulation de l’eau et veille à son renouvellement constant pour préserver sa qualité ;
  • le robot de piscine : il permet de nettoyer le fond du bassin et éventuellement les parois ;
  • la pompe à chaleur : il s’agit du système de chauffage pour réguler la température de l’eau ;
  • l’abri de piscine : bâche, volet, structure autoportée… Autant de dispositifs pour concilier sécurité, esthétisme et protection en cas de non-utilisation de l’espace piscine.

Il existe d’autres accessoires pour piscines qui nécessite des compétences ou un kit de réparation piscine prévu à cet effet. Par exemple, les rustines, les patchs autocollants ou les tubes de colle pour la restauration du liner (faire un lien vers Nettoyer et réparer le liner de sa piscine).

Résoudre les problèmes liés au chauffage de votre piscine

Si la présence d’une pompe à chaleur est synonyme de confort et d’économie d’énergie, les pannes qui la concernent sont souvent très contraignantes. En cas de baisse de performances constatées, d’une unité bruyante ou d’une panne généralisée, il convient de vérifier les pièces principales. Il peut s’agir du condenseur, du compresseur, du détendeur ou même de l’évaporateur. Chaque élément est indispensable pour capter les calories de l’air ambiant et les redistribuer de manière homogène sous forme de chaleur. Comment aborder cette réparation de piscine ?

Une panne de la pompe à chaleur peut être révélatrice d’un emplacement inadapté. Dans ce cas, assurez-vous que l’évaporateur est bien situé à plus de 50 cm des autres équipements. Bien qu’elle soit conçue pour un usage extérieur, une trop grande exposition aux intempéries peut la salir ou obstruer la grille d’évacuation. Pour minimiser le nettoyage ou éviter d’avoir à employer un kit de réparation pour piscine spécial, vous avez la possibilité de la protéger grâce à un abri de piscine. Certains modèles prévoient des emplacements spécifiques pour l’équipement aux abords du bassin. Pour ce type d’environnement clos, le renouvellement de l’air doit être constant pour le bon fonctionnement de la pompe à chaleur.

Robot de piscine : que faire en cas de dysfonctionnement ou de panne ?

Comme évoqué plus haut, le robot de piscine est l’un des accessoires indispensables pour votre piscine (faire un lien vers Accessoire de piscine : le matériel indispensable). Il permet de nettoyer en toute autonomie votre bassin. Toutefois, il peut présenter divers dysfonctionnements. Ceux-ci sont d’importance variable, nécessitant un simple ajustement, voire le remplacement d’une pièce défectueuse. Il peut s’agir d’un problème d’adhérence ou d’une unité hors service. Quelles solutions envisager pour ce type de réparation piscine ?

Les problèmes les plus fréquemment rencontrés sont les suivants :

  • l’adhérence du robot qui n’est plus maximale : un léger flottement peut signifier la présence d’air dans les circuits ou dans la coque. Enlevez cette dernière et contrôlez les différentes connexions entre les raccords. Selon les caractéristiques techniques de votre modèle, la notice d’utilisation indique comment se débarrasser de l’air stagnant ;
  • un dysfonctionnement lié à la mobilité du robot : une réparation piscine très fréquente. Le circuit d’eau interne peut en être la cause. Dans ce cas, l’usage d’un testeur de débit est préconisé. Assurez-vous que le filtre (ou une cartouche d’épurateur) n’est pas encrassé. Pour des déplacements fluides, la bonne ouverture des vannes est primordiale. Les chenilles ou les roues ainsi que les brosses sont des éléments à vérifier également ;
  • le nettoyage n’est plus réalisé de manière satisfaisante : pour ce problème, un kit de réparation piscine n’est pas requis. Il suffit d’une application plus ou moins approfondie. Les brosses doivent être correctement entretenues, tandis que la coque de protection est à démonter. De petits débris ou déchets, comme des feuilles mortes, peuvent s’y trouver ;
  • aucun signe d’activité au démarrage : il s’agit d’un problème lié à l’alimentation. Le câble ne doit présenter aucune dégradation ni coupure. Faute de quoi, l’étanchéité du robot n’est plus assurée et risque d’entraîner un court-circuit.

Les précautions à prendre pour sa pompe de filtration

L’entretien de la piscine passe aussi par la pompe pour la filtration. Celle-ci se compose de deux éléments essentiels à son fonctionnement. Le moteur et le corps de pompe. L’ensemble permet d’aspirer l’eau, de l’assainir de ses impuretés avant de la réinjecter dans le bassin par le biais d’un circuit de distribution distinct. Il existe plusieurs indicateurs qui révèlent un dysfonctionnement ou présagent d’une panne du dispositif. L’apparition de coulures, la répétition d’un bruit anormal ou de vibrations importantes sont des signes à ne pas négliger pour réaliser une réparation piscine rapide et efficace.

Avant de s’atteler à ce genre d’interventions, il est indispensable de posséder des connaissances en mécanique et en électricité. Pour des questions de sécurité et des manipulations sûres, toute opération requiert une coupure de l’alimentation :

  • un débit faible : si le niveau de l’eau n’est pas en cause, les skimmers et les buses de refoulement doivent être correctement ouverts. Les préfiltres et les paniers doivent être propres. Au besoin, ôtez les déchets qui y stagnent. Un problème d’étanchéité peut nécessiter l’usage d’un kit de réparation piscine, en cas de fuite constatée. Pour cela, contrôlez les raccords de la pompe ;
  • la pompe ne fonctionne pas : si tout problème d’alimentation est écarté, le dysfonctionnement peut survenir à cause d’un blocage. Les turbines et le condensateur sont à vérifier en priorité. Les paramètres de filtration sont sans doute à revoir ou à ajuster. À noter que la durée de vie moyenne d’une pompe est estimée entre 8 et 10 ans. Sa vétusté est alors en cause ;
  • un bruit anormal se produit plus ou moins régulièrement : l’origine du bruit peut être multiple. Un élément étranger dans les circuits ou le moteur, une hélice encrassée… Dans ces cas de figure, un simple nettoyage des pièces concernées est suffisant. En cas de pièces défectueuses, les parties mécaniques et de bobinage ainsi que les roulements sont à contrôler avant d’envisager leur remplacement.

Bâche et volet : bien les entretenir pour éviter les pannes

Qu’il s’agisse d’une bâche ou d’un volet roulant, leur usage assure la >sécurité de votre espace piscine. Pour une simple bâche, un nettoyage hebdomadaire permet de se débarrasser des dépôts, comme les feuilles mortes ou la terre. Sans la présence d’un abri adéquat, la couverture peut ployer sous l’accumulation d’eau de pluie. Dans ce cas, il est nécessaire de la retirer. Vérifiez que les fixations sont bien stabilisées pour préserver son aspect protecteur.

Les réparations de piscine incombent surtout aux volets roulants automatisés. Si le déploiement se bloque ou ne réagit pas aux commandes, cela peut provenir de l’alimentation, d’un moteur à la puissance trop faible ou encore du commutateur. Ce dernier étant essentiel pour assurer la continuité entre deux contacts. L’enrouleur peut également s’oxyder face à une exposition permanente aux intempéries et à un environnement humide. Son remplacement est alors nécessaire.

L’abri de piscine : une alternative pour protéger votre bassin et l’espace environnant

L’abri de piscine est une autre alternative pour éviter l’usage d’un kit de réparation piscine tout en optimisant la sécurité de votre installation. Il s’adapte à des bassins aux dimensions non standardisées et se veut plus robuste qu’un volet roulant, notamment en cas de fortes intempéries. Autre atout non négligeable, l’abri permet de profiter plus longtemps de sa piscine. De plus, son design s’intègre parfaitement dans son environnement. De forme haute, il est en mesure de protéger votre matériel et équipement.

Son entretien est également plus facile par rapport aux solutions précédentes. Pour préserver l’intégrité de votre structure basse, plate ou haute, vous devez porter une attention particulière à l’humidité ambiante pour une piscine couverte. Celle-ci influe sur les parties métalliques, notamment les rails de guidage, les poutrelles et les galets de roulement pour les parties modulables. Les vitres et les plaques de remplissage sont à nettoyer avec une éponge et à essuyer avec un chiffon doux afin de ne pas les rayer. Une eau savonneuse et un rinçage à l’eau garantissent une installation saine et avenante. La simplicité de cet entretien minimisera ainsi les réparations de piscine liées à votre équipement, votre matériel et vos accessoires.


Pour connaître gratuitement et sans engagement le tarif correspondant à votre projet d’abri de piscine, demandez votre devis gratuit en remplissant le formulaire ci-dessous :