Comment garantir la sécurité de sa piscine ?

Idéale pour se détendre ou pour faire des longueurs, la piscine est également une source éventuelle de danger. Raison pour laquelle la réglementation impose de garantir la sécurité de sa piscine. Pour tout savoir sur le sujet, découvrez les dispositifs permettant de sécuriser sa piscine ainsi que les bonnes raisons de s’équiper.

 

Pourquoi est-il important de garantir la sécurité de sa piscine ?

Avant d’être un lieu où l’on apprécie passer du temps, la piscine peut constituer un danger, et ce, tout particulièrement pour les enfants. Il est important de rappeler que les noyades sont encore trop fréquentes en France, notamment dans les piscines privées. Les plus jeunes n’ont pas forcément conscience de la dangerosité d’une piscine. Or, ils sont souvent attirés par cet équipement. Il suffit bien souvent de quelques secondes d’inattention de la part des parents pour qu’un accident se produise. Pour éviter un drame, il est indispensable de garantir la sécurité de sa piscine. D’autant plus que la loi l’impose à tous les particuliers.

 

Que dit la loi en matière de sécurité de piscine ?

Depuis le 1er janvier 2006, la loi française oblige les particuliers à assurer la sécurité de leur piscine. L’objectif premier est d’ailleurs de minimiser les risques de noyade.

Quelles sont les piscines concernées ? Toutes les piscines à usage individuel et collectif (piscine familiale, d’hôtel, de résidence, etc.) sont soumises à cette réglementation. Cette dernière s’applique aux piscines dont le bassin est enterré ou semi-enterré. Ainsi, la loi ne concerne pas la sécurité des piscines hors-sol, démontables, gonflables et intérieures. Toutefois, il est toujours bon de protéger l’accès au bassin de ces différents types de piscines, d’autant plus pour les familles ayant des enfants en bas âge.

Quelles sont les sanctions ? Toute personne qui ne s’équipe pas d’un dispositif de sécurité de piscine s’expose à une amende pouvant atteindre 45 000 €. Le vendeur ou l’installateur du système de sécurité peut se voir infliger la même amende dans certaines situations, notamment s’il ne fournit pas la notice technique.

 

Les 4 principaux équipements pour sécuriser sa piscine

Pour garantir la sécurité de sa piscine, la réglementation prévoit quatre équipements différents :

  • la barrière : il peut s’agir d’une barrière ou d’une clôture, dont la fonction est de fermer l’accès à la piscine.
  • la bâche de piscine : elle prend la forme d’une couverture, d’un volet ou d’une bâche. Une fois déployée à la surface de l’eau, elle doit être suffisamment résistante pour soutenir le poids d’un enfant.
  • l’abri de piscine : recouvrant totalement la piscine, cet équipement empêche tout accès au bassin. C’est certainement la solution garantissant la meilleure sécurité de la piscine.
  • l’alarme : elle peut être immergée ou placée à côté du bassin. Selon son installation, elle sonne si quelqu’un va dans l’eau ou s’approche de la piscine.

 

Pour respecter la loi, un seul de ces quatre équipements suffit. Toutefois, rien ne vous empêche d’en installer plusieurs pour plus de sécurité. On pense notamment à un abri de piscine associé à une alarme. Le dispositif choisi doit respecter les normes AFNOR (Association française de normalisation). De plus, lors de la livraison ou de l’installation du système de sécurité de la piscine, le professionnel doit remettre différentes informations obligatoires au propriétaire de la piscine :

  • la mention « pour piscine » associée à l’équipement,
  • les informations relatives au fabricant (nom, coordonnées, numéro de téléphone, etc.),
  • une fiche d’installation et d’utilisation,
  • un guide d’entretien,
  • des conseils de sécurité.

 

Les règles à respecter pour une meilleure sécurité

En plus d’installer l’un ou plusieurs de ces quatre équipements, un certain nombre de règles élémentaires sont à suivre afin de garantir la sécurité de sa piscine. En tant que propriétaire, vous devez toujours avoir à l’esprit qu’il faut :

  • Ne jamais laisser un enfant sans surveillance à proximité de la piscine.
  • Apprendre les premiers gestes de secours pour savoir comment réagir en cas d’accident.
  • Doter les enfants d’un matériel adapté (bouée, brassards, etc.).
  • Apprendre aux enfants à nager ainsi que les règles de sécurité à respecter autour de la piscine (ne pas courir, ne pas faire d’apnée, etc.).
  • Mettre les produits chimiques (chlore, correcteur de pH, etc.) hors de portée des plus jeunes et, de préférence, sous clé.

 

Comment choisir son dispositif de sécurité pour la piscine ?

Face aux nombreux dispositifs de sécurité pour la piscine, il n’est pas toujours facile de faire son choix. Pour vous aider à y voir plus clair, les principaux critères de décision sur lesquels vous pouvez vous appuyer méritent une attention particulière :

  • Le budget : tous les dispositifs de sécurité de la piscine n’ont pas le même prix. Bien que l’alarme soit le dispositif le plus économique, il est aussi celui qui offre la moins bonne protection. Même s’il est légal, il constitue surtout un équipement complémentaire pour améliorer encore un peu plus la sécurité du bassin (combiné à un abri de piscine par exemple).
  • Le niveau de protection : pour faire votre choix, il est aussi possible de vous appuyer sur le niveau de protection désirée. Vous l’aurez compris, l’alarme est loin d’être le dispositif le plus sécurisant, notamment car elle alerte seulement les propriétaires et n’empêche pas les enfants d’accéder à la piscine. En ce qui concerne la protection, la clôture (d’une hauteur minimale de 180 cm) et l’abri de piscine font figure de référence.
  • L’utilisation de la piscine : l’installation d’un système de sécurité de la piscine peut aussi être un moyen de profiter des joies de la baignade tout au long de l’année. Ce sera le cas avec un abri de piscine qui a l’avantage de prolonger la période durant laquelle vous pouvez vous baigner.
  • La nature de la piscine : si vous possédez une piscine chauffée, il peut être intéressant d’installer une couverture, une bâche ou un abri de piscine. En plus d’interdire l’accès au bassin, ces équipements préserveront la température de l’eau.
  • La forme du bassin : pour les bassins dont la forme est complexe, la bâche ou le volet sont quasiment impossibles à installer. Dans une telle situation, ce sont l’alarme et l’abri qui sont les plus adaptés.
  • L’âge des utilisateurs : les propriétaires n’ayant pas d’enfants peuvent être tentés d’installer une alarme, un choix qui peut tout à fait se comprendre. Cependant, mettre un dispositif de sécurité de la piscine plus performant offre plusieurs avantages, dont celui de rassurer d’éventuels acheteurs au moment de revendre sa maison ou pour accueillir ses petits-enfants par exemple.

Pour faire un choix, il est donc important de définir quels critères sont les plus importants à vos yeux. Rappelons cependant que l’abri de piscine est généralement le dispositif de sécurité de la piscine le plus recommandé par les professionnels, d’autant plus s’il est associé à une alarme immergée. Cette association offre, en effet, une double protection qu’il est difficile de contourner.

 

Les avantages d’un abri pour sécuriser sa piscine

L’abri est certainement le meilleur dispositif de sécurité pour la piscine. Son principal atout est d’interdire totalement l’accès au bassin, tant aux enfants qu’à des inconnus, ce qui n’est pas le cas de l’alarme et de la clôture. Mais au-delà de garantir la meilleure protection possible, il offre de nombreux autres avantages pour les particuliers.

  • Une importante durée de vie : en moyenne, un abri de piscine a une espérance de vie de 20 ans.
  • Une eau préservée : en plus d’éviter l’hivernage de la piscine, l’abri protège l’eau de la pollution et des intempéries. On estime d’ailleurs que cet équipement permet de se baigner 3 à 4 mois de plus dans l’année.
  • Un large choix de hauteurs : l’abri de piscine peut être bas, à l’image des modèles Piatto, Néva, Primo Bas et Primo Plat d’Abridéal. Mais vous avez aussi la possibilité d’opter pour un modèle mi-haut ou haut.
  • Une palette variée d’ouvertures : l’abri de piscine dispose de plusieurs types d’ouvertures. Il peut s’agir d’un modèle télescopique, comme Extenzo, Stretto et Mezzo, ou amovible par exemple. Il pourra aussi être coulissant comme Tempo.
  • De nombreuses possibilités de personnalisation : motorisé ou manuel ? Standard ou sur mesure ? En bois, en aluminium ou en acier ? En dôme ou droit ? En plus d’assurer la sécurité de la piscine, l’abri peut être 100 % personnalisé selon vos envies.

 

Sécurité et simplicité : les avantages de l’abri Primo Classique

En matière de sécurité, l’abri de piscine Primo Classique est une référence. Première solution inventée par Abridéal, cet abri hors-sol présente de multiples avantages :

  • Une protection efficace : le premier atout de l’abri Primo Classique est de protéger idéalement l’accès au bassin. Une fois abaissé, il empêche de pénétrer dans l’eau et se montre très résistant face aux éventuelles tentatives d’arrachement. Son ouverture, elle aussi, est sécurisée. Pour garantir une sécurité totale de la piscine, cet abri hors-sol est ultra robuste et résiste aussi bien au vent qu’à la neige.
  • Une solution personnalisable : l’abri Primo Classique s’adapte à la plupart des bassins, et ce, quelles que soient leur forme et leurs dimensions. Il pourra aussi bien convenir à une piscine hors-sol ou enterrée.
  • Un gain de confort : grâce à une toiture dite « piège à calories », cet abri de piscine hors-sol peut augmenter la température de l’eau jusqu’à 10°C. De plus, il dispose d’une bavette transparente capable de bloquer les impuretés. Plus propre et plus chaude, la piscine devient encore plus agréable.
  • Un prix avantageux : l’abri de piscine Primo Classique offre l’un des meilleurs rapports qualité/prix du marché.
Découvrez également les articles